PREDEFINIS
ANNONCES
11/04 ▬ Le contexte ainsi que le design du forum sont en cours de modifications. Nous faisons de notre mieux pour le rendre plus captivant et plus amusant ! N'hésitez pas même si vous êtes invités à nous donner des conseils dans la partie "invité". Merci !

28/01 ▬ Le forum est maintenant interdit aux moins de 18 ans. Un nouveau thème "mature" va être installé jeudi.
01/01 ▬ Vous pouvez proposer un lien aux invités / Les invités peuvent désormer avoir un lien avant leur inscription.
27/12 ▬ Vitaliy cherche des partenaires RPs
23/12 ▬ Les partenariats sont en cours d'ouverture
26/11 ▬ Nouveau thème mis en place ♥
NOS POTOS
Les design de ce forum à été fait par nectarinne avec l'aide de never-utopia et cccrush, merci de respecter son travail et de ne rien copier !
Chapitre I
HIVER • 2°C
Contexte
La fainéantise, c'est un défaut qui dort en chaque humain. Depuis que les robots ont été inventés et vendus à prix raisonnables, les humains se servent d'eux pour ramener de l'argent au foyer à leur place. Malheureusement, il ne s'agit plus seulement de cela : les sorties, les achats, les rencontres tout, a été touché par cette vague d'usage robotique. De ce fait la crise est présente au Japon, elle est à la fois économique mais aussi amoureuse. Les couples deviennent rares, tout comme les enfants. Pour cette raison, le gouvernement devait agir et il a fait appel à nous. Nous sommes le laboratoire Relife, secret aux yeux du monde, personne ne nous connaît. Nous avons inventé deux pilules pour faire vieillir ou rajeunir la personne et ainsi la réhabilité au monde du travail. Un vieux retournera au lycée et un jeune ira travailler. Leur monde sera inversé, ainsi ils pourront se sociabiliser de nouveau. Qu'est-ce qui poussera ses gens à participer ? L'argent. Ils seront payés autant que leurs humanoïdes leur rapportent et surtout, ils pourront faire des achats aux frais du laboratoire pendant la durée du programme : soit un an !
Partenaires

Staff
Eren
fondateur
ProfilMP
Kyoya
Codeur
ProfilMP
Levi
Administrateur
ProfilMP
Toi ?
Rang
ProfilMP
Toi ?
Rang
ProfilMP
Toi ?
Rang
ProfilMP

 :: Préfecture D'Osaka :: Umeda Joypolis Sega Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
[LIBRE] Speed-dating avant la saint-valentin





Invité
Invité
Mar 17 Jan - 16:32

Depuis que je suis venue au Japon, je n'ai pas eu de réelles relations, qu'elles soient amicales ou amoureuses, elles ont toutes deux étaient inexistantes. Aujourd'hui, j'ai décidé de changer ça et par mes propres moyens. J'ai affiché un peu dans tous les commerces proches d'Osaka l'annonce. Sur chaque annonce il y a maximum cinq invitations qu'il va falloir détacher et montrer à l'entrée du bâtiment. C'est une pratique qui sert à limiter les places et à m'amuser... Un jeu de rapidité, m'voyez. Voici donc les informations de l'annonce.

« Speed-dating spécial rencontre pour célibataire ou couple. La tranche d'âge ne doit pas dépasser 35 ans, majeur seulement. Rendez-vous à l'Umeda Joypolis Sega le 1 février 2017 pour s'amuser avec l'éléctronique à partir de 17 heures, suivi d'un repas au restaurant « Pizza Bar Fullhouse » à partir de 19 heures. Ne perdez pas l'invitation vous en aurez besoin. Mon numéro : 00 XXXXXXXX. À bientôt. »

Tout est prêt. J'ai été repéré et j'ai remarqué qu'il y avait plusieurs invitations qui avaient été prises. J'espère qu'il y aura du monde. Je regarde l'heure qui affiche 15 heures, peut-être devrais-je me préparer ? Oui c'est ce que je vais faire. Je vais sous la douche et me décrasse de haut en bas. Je sors une chemise noire pour l'occasion accompagné d'un pantalon blanc. Comme il fait froid je prends un blouson et une écharpe. Je suis enfin prêt, une heure et demi s'est déjà passé. Je prends rapidement portable et argent et me rend au premier rendez-vous. Peu de personnes sont présentes à cette heure-ci et je sens le stress qui commence à monter. Va-t-il y avoir rien qu'une personne qui va réellement venir ? Je tiens en main une invitation que j'ai faite pour que les autres personnes puissent me reconnaître. Je regarde l'heure, il est 16 heures 50, déjà ou seulement je ne sais pas... Je triture mes pouces, je fais les cents pas. Au loin je crois voir une personne avec mon invitation, à moins que je me trompe ? Je passe une main dans mes cheveux et tapote sur l'épaule de la personne avant de lever mon invitation.

« Excusez-moi, vous heu... vous participez ? »

Je regarde le papier dans sa main et souris en voyant que c'est bien une de mes invitations. Au moins c'est sûr et certains il y aura au moins une personne. Je m'incline légèrement, je crois que c'est comme ça que font les Japonais. 

« Je suis Vitaliy, l'organisateur de la soirée. Merci d'être venue. Je ne sais pas s'il y aura beaucoup de monde mais ce sera un plaisir de faire votre connaissance. »

J'espère ne pas être trop impolie.

« Aussi pardonnez mon impolitesse je suis Russe et ne connais pas toutes vos habitudes. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age IRL : 21 ans
Messages : 11
PDG d'Hotei / Humain
Voir le profil de l'utilisateur




Madarao Y. Karadzick
PDG d'Hotei / Humain
Sam 25 Fév - 14:33
« – Yin ! Tu sais Oto-san ne veux pas être insultant mais tu ne lui rend pas les choses faciles. »

A l'autre bout du téléphone la jeune fille avait rit.  Madarao, malgré leur proximité, leur relation si spécifique ne se désignait jamais comme « son père ».  pourtant elle était inscrite sur son livret de famille. Il l'avait faite ajoutée quelques années plus tôt quand elle avait obtenu son diplôme d'équivalence.  A cette époque elle vivait déjà avec lui, il la tenait à l’œil et Madarao était un père strict quand bien même il ne disait pas l'être. Et elle lui en était reconnaissante, sa vie avait beaucoup changé depuis leur rencontre. D'aucun aurait sans doutes dit qu'il n'avait que contribué à l'enfoncer dans un monde glauque et sans issues mais ce n'était pas un avis qu'elle partageait, ce monde était certes terrible et elle le savait assez bien pour avoir vécu au plus bas de ce dernier, cependant …

« – Oh, Yin est-ce que tu m'écoute ?
–  Bien sur que je t'écoute, je suis navrée mais je ne pourrais pas venir alors, vas-y seul. Les speed-dating on ne dirais pas mais ça regorge d'opportunités, tu te souviens Kimi-chan, la dernière fille que j'ai recruté ? Je l'ai trouvé à ce genre d’événement, pas de mec, pas de taf et ..oh ! , Oh ! je dois te laisser ! »

Elle avait raccroché brutalement et Madarao Karadzic avait observé perplexe l'écran de son téléphone.  À quel moment il avait foiré l'éducation de cette gosse, est-ce qu'il avait été trop coulant avec elle au point qu'elle pense qu'il avait du temps à perdre à faire son travail à elle ? Probablement. Sans dire qu'il se laissait facilement attendrir par la jeune fille, elle était assez maline pour savoir le mener en bateau. C'était comme ça qu'il se retrouvait un premier février dans le froid glacial devant l'Umeda Joy Polis – clairement pas le genre d'endroit ou un homme de son âge était à son aise – avec un papier ridicule à la main, celui qui que Yin lui avait mit entre les mains une heure plus tôt avant de se sauver sous un prétexte vaseux. L'idée qu'elle allait certainement regretter son geste et apprendre la vie de la plus brutale des façon lui traversa l'esprit et la perspective d'une vengeance l’apaisa un moment.

Engoncé dans son costume sur mesure, et une veste toute aussi stricte et de bonne facture il détonait totalement du reste de la population. À moins que ce ne soit son œil bandé qui attirait les regard, en fait il ne s'en souciait pas vraiment. Ses longs cheveux blonds gris en partis attachés dans une demi-queue de cheval il avait observé les alentours  avec un peu de chance, personne ne se pointerai et il repartirai.  Il n'avait pas l'impression d'avoir vu d'autres personnes avec ce papier.  Il était sur le point de crier victoire quand il avait été interrompu dans sa tentative de fuite. Visiblement – pour une raison qu'il pouvait expliquer – il avait le pire karma du monde. Il avait du faire preuve d'un self-control incroyable – il ne s'en pensait même pas capable – pour ne pas réagir excessivement à ce contact physique.

S'il participait ? L'envie de dire « non » et de feindre l'ignorance avait traversé son esprit mais la façon dont l'autre se présentait, courbette comprise. Organisateur, invitation, il avait vite compris que toute tentative de fuite était vaine. Il avait dardé un regard las sur le prénommé « Vitaliy »  qu'est-ce qu'il était sensé répondre ? Il n'était même pas intéressé par ce genre de chose et l'idée d'être exposé publiquement l'agaçait sincèrement. Mais ce gosse avait l'ai nerveux si soucieux de bien faire qu'il avait soupiré : il ressemblait à Yin. C'était stupide à dire mais tant dans son attitude actuelle que dans son aspect physique.  Il s'était massé la nuque. De toutes façon sa journée était perdue  il avait regardé sa montre il était trop tard pour reprogrammer ses rendez-vous.

« – Je suppose qu'on peu l’interpréter comme ça. Quand aux habitudes japonaises, personne ne s'en soucie plus vraiment à notre époque et certainement pas moi. » il avait expliqué .

Il n'avait pas rendu sa courbette, c'était surtout une question de position sociales et il était plus âgé et probablement socialement plus haut placé il n'avait donc pas à baisser la tête. Il lui avait tendu le papier-invitation qu'il avait dans la main puisqu'il était supposer le faire et avait étiré un rictus, tordu et ironique. Ce serai un plaisir de faire sa connaissance ?  s'il avait sus. Encore que Madarao restait officiellement le PDG d'une des plus grosses banques de pays à cet égard sans doutes qu'il avait l'air respectable et appréciable mais la vérité, ce qui se cachait sous ce masque doré était si sombre et si violent que cela aurait certainement fait disparaître de façon définitive ce petit air presque content sur le visage de l'organisateur.

« – Un plaisir, assurément. » il avait ajouté  «  Je suis Madarao, ça s'écrit avec les caractères pour démon, dépravation et grand. »

Il avait soufflé.
Quelque chose comme  «  Le démon de la grande dépravation » lui allait après tout, vraiment bien.
C'était faux, bien sur. Mais l'autre n'était sans doutes pas assez familier avec la langue pour se rendre compte.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age IRL : 23
Messages : 38

Informations
Ton scientifique / cobaye: De.quoi.tu.parles ? ._.
Ton humanoïde / employeur: Pas les moyens.
Ton amoureu(se)x: Ma main.
Je ne cherche pas de travail / Humain
Voir le profil de l'utilisateur




Levi Akatsuki
Je ne cherche pas de travail / Humain
Sam 25 Fév - 23:40
Un speed dating hein ? Dis-je pour moi-même. Même si l'idée de devoir rencontrer des congénères ne m'enchante pas de manière général, je décide de prendre l'une des invitations restantes. Faire des rencontres reste encore le meilleur moyen pour saisir des opportunités, que ça soit au niveau du boulot, ou  simplement pour trouver de quoi me mettre sous la dent. Rendez vous dans - un coup d’œil sur mon portable- une heure, le temps de m'acheter des clopes et des préservatifs.

Dans la courte file d'attente chez le buraliste, je me rends compte que j'ai pas de monnaie. Quelle plaie ! Je serre les dents et analyse la situation : comment voler un paquet sans risquer quoi que ce soit ? D'un côté, en garde à vue je serais au chaud... J'analyse très vite la situation et fixe la poche arrière du mec qui se trouve sur le point de partir : le mieux, c'est de lui prendre son portefeuille. Quand il passe à ma hauteur, je le bouscule pour faire diversion et le lui prend discrétement.

Oh, excusez-moi.

Je glisse l'objet volé dans ma poche arrière tout en inclinant la tête pour que la pilule passe bien. Il s'en va, niquel. Je suis un peu déçu. C'est la première fois que je fais quelque chose d'aussi stupide, et je ressens...strictement rien. C'est comme si j'avais eu envie de me faire prendre, ou au moins de me sentir un peu coupable ou effrayé, mais rien. Rien du tout, le vide complet. Je soupire et pose l'argent sur le comptoir.

Un paquet de Seven s'il vous plait.

Le paquet m'appelle déjà dès la sortie du magasin, je porte une clope à ma bouche et l'allume nonchalamment. Je reste au même endroit un moment, jetant un œil à ma silhouette dans la vitrine. J'espère qu'il n'y a pas un dresscode à ce speed dating, pas certain que ce pantalon en cuir moulant et ce haut débraillé fasse son effet, mais tout compte fait : je m'en bats les c'.

J'arrive un peu en retard (faut pas déconner non plus), le temps de faire quelques emplettes, et me dirige vers l'Umeda. A quoi peut bien ressembler la personne qui organise un tel truc ? Quelqu'un de sûrement très seul, avec un physique difficile ? J'aperçois  à travers la vitre deux hommes qui discutent, je jette un oeil à mon invitation et au bout de papier tenu par l'un deux. Ouais. C'est bien eux.

Je pousse la porte et décide de ne pas me rendre auprès d'eux tout suite. Il doit bien y avoir un bar dans un endroit pareil, non ? Autant profiter de ma bourse si durement recueillie. 'hem.
En effet, bar trouvé, une pinte à la main, je reviens vers l'endroit convenu et agite le petit bout de papier. Omettant de les saluer, j'interviens avec mon ironie habituelle :

Alors, qui est le petit génie qui nous a pondu ça ?

Mon visage reste impassible, seuls mes yeux scannent les deux hommes. Pas si mal pour des désespérés de l'amour... J'avale une -bonne- gorgée de ma boisson. Après m'être léchée les lèvres pleines de mousse, je fais un effort et me "présente".

Levi.

Je pose sur une machine ma bière et ne peux plus attendre : après avoir touché autant de poignées de porte, je dois absolument me désinfecter les mains. J'ai déjà attendu trop longtemps, ça m'irrite.

Tenue:
 


Revenir en haut Aller en bas





Invité
Invité
Dim 5 Mar - 18:22


En ce moment c'est toujours la même chose qu'il se produit... Tous les jours je me dispute avec Kyoya, mon père adoptif. C'est à croire que je fais ma crise d'adolescence à vingt ans, oui mais voilà, les problèmes ne viennent pas de moi. Je suis une humanoïde seule, bien trop seule ! Le matin Kyoya part à sept heure, si ce n'est pas six heures et il rentre soit à vingt-deux heures accompagné d'une ravissante femme pour combler la chaleur de son lit... Ou de son corps devrai-je dire, soit il dépasse les minuit et alors je suis déjà aux pays des rêves. De mon côté je ne connais personne, après tout je suis une  femme plutôt réservée et si je sors c'est pour faire les courses ou le shopping, bref pas de quoi faire des rencontres. Sauf qu'il y a quelques jours, un petit bout de papier allait sans doute changer le cours de ma vie. Alors que j'étais à ma boulangerie quotidienne je regardais les prospectus. Un speed dating, rien qu'une minute je ne sais pas ce qui m'a prit en tout cas en ce moment même je me trouve devant l'Umeda avec l'invitation à la main. Je me suis bien vêtue d'un haut noir ainsi qu'un bas cuir noir aussi. Est-ce que j'ai bien fais ? Je ne sais pas. Avec ça j'ai accompagné à des petites bottines. Je regardais à travers la vitre, j'étais en retard, mais il n'y avait pas grand monde... Juste trois hommes. Des hommes ! C'est effayant, mais au moins ils étaient tous des beaux garçons. Je soufllais longuement, inspirant et expirant pour me détendre et enfin j'ouvrais la porte. D'un pas timide je marchais en direction des trois hommes et une fois devant eux... J'en perdu la voix.

« Heu b-bonjour je suis Orihime. Ravie de vous rencontrer. »


Je me suis inclinée après avoir fais mon discours d'une petite voix et dès que je me suis relevée j'ai montré l'invitation :

« Je ne me suis pas trompée au moins ? »

Je ris nerveusement alors que je ressens des regards sur moi, ouais en ce moment je veux partir. Je me racle la gorge et me gratte ensuite la tempe toujours d'une petite voix.

« Heu je ne vous dérange pas au moins ? Peut-être que vous préférez rester entre homme c'est possible après tout ».

Je ris nerveusement en me demandant si j'avais bien lu l'invitation. Les femmes étaient-elles autorisées ? Ce qui m'étonnais c'était surtout la différence d'âge et sûrement de personnalité, il y avait vraiment de tout et que venait faire ce genre de personne à l'Umeda. En tout cas je suis heureuse qu'ils n'aient pas le visage typique du geek.
Revenir en haut Aller en bas





Invité
Invité
Dim 12 Mar - 14:54

Vitaliy avait cligné des yeux après s'être redressé. Les Japonnais qui n'aiment pas les formules de politesse étaient rares lui semblait-il et peut-être que c'est pour cette raison que le blond était venu au speed-dating. À vu d'oeil le dénommé Madarao n'avait pas la  trentaine et encore moins la vingtaine, mais ça importait peu Vitaliy. Quelqu'un était venu c'était le plus important. Il s'était ensuite demandé pourquoi ses parents avaient choisi un nom qui s'écrivait avec démon et dépravation ? Vitaliy ne comprenait pas bien et ce n'est pas à cette soirée qu'il allait lui demander.

« Vous habitez dans le coin ? Oh j'ai repéré un bar là-bas peut-être préférez-vous discuter autours d'un verre ? »

Alors que l'homme à la chevelure argentée lui demandait ça, un autre type déjà servit faisait irruption sans prévenir. Il avait réussit à mettre Vitaliy mal à l'aise en une seule phrase, mais le patineur ne se laissait pas démonter. Il offrait un sourire à l'homme de petite taille et au regard effrayant avant de lever la main.

« C'est moi, je suis Vitaliy Rokossovski, enchanté »


Cette fois il avait tendu la main vers celui-ci pour une poignée de main. Cette fois peut-être qu'il était tombé sur un homme qui préférait les courbettes. Les Japonais sont tellement... Japonais... Il regardait simplement l'homme se désinfecter les mains, avec étonnement, puis il finit par secouer rapidement la tête. Ne pas chercher à comprendre, ne pas chercher à comprendre. C'est ce qu'il se répétait en boucle alors que les deux hommes en faces de lui lui offrait une démonstration du Japonais.

« AH OUI, du coup je demandais à Madarao s'il voulait aller boire »

Mais encore Vitaliy nut pas le temps de se retourner qu'une demoiselle fit son apparition. Enfin une présence féminine ! À bien la regardait Vitaliy c'est demandé si elle ne recherchait pas une soirée S&M à cause de son pantalon cuir. Son décolleté prononcé faisait tourné les yeux de notre argenté alors qu'il se mit à lui parler d'un ton rassurant en lui montrant l'invitation.

« Pas du tout, vous êtes au bonne endroit avec les bonnes personnes. »

Il riait doucement alors que cette fois il trouvait la fille qui bégayait réellement mignonne et il ne le pensait pas que physiquement. On aurait pensé à une petite adolescente perdu au milieu d'une meute de loup.

« Enchanté Orihime, je suis Vitaliy Rokossovski et ne t'inquiète pas ce speed dating manquait de femme. »

Il riait doucement et cette fois il s'adressait aux 3 personnes.

« Bon cette fois on peut aller à ce bar je suppose. Comme on est pas beaucoup c'est moi qui paie »

Puis il faut dire qu'avec les concours il gagnait plutôt bien sa vie. Peut-être autant qu'un footballeur professionnel même. Il regardait l'heure sur sa montre. Est-ce que ce type de personnage aime jouer ? Il se gratte l'arrière de la tête et les regarde embarrassé.

« Du coup on est à l'Umeda, mais est-ce que vous aimez les jeux vidéos où vous souhaitez aller ailleurs ? »
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
[LIBRE] Speed-dating avant la saint-valentin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Speed-Dating Lou ♣
» Un message d'amour pour la Saint Valentin...
» Speed-dating d'Alexis
» Bonne saint valentin
» Nouvel an/Saint Valentin (Ma chérie)

Relife Rpg :: Préfecture D'Osaka :: Umeda Joypolis Sega-
Sauter vers: